AccueilCarrière et parcours professionnelCessation de fonction › Pourquoi une réforme des retraites est-elle nécessaire ?

Pourquoi une réforme des retraites est-elle nécessaire ?- 05/08/2011

Le rapport du Conseil d'Orientation des Retraites (COR) publié le 14 avril 2010 a mis en lumière la situation très difficile des régimes de retraite en France.

Afin d'évaluer le besoin de financement nécessaire à nos régimes de retraites, le COR a établi des projections sur la base de trois scénarios économiques variant selon le niveau de chômage et de progression de la productivité.

Dans ses projections, y compris sous l'hypothèse d'un retour au plein emploi, le COR estime que le déficit annuel de l'ensemble de nos régimes de retraites sera de 70 Mds E en 2030 et de plus de 100 Mds E en 2050. Dans son scénario le plus pessimiste, le COR annonce un déficit de 80 Mds E dès 2030, et 114 Mds E par an en 2050.

Ainsi, aujourd'hui, une retraite sur 10 n'est pas financée. Si rien n'est fait, ce sera une sur 6 en 2030.

Les déficits annoncés résultent de la hausse de notre espérance de vie et du papy-boom :

Chaque année, nous gagnons 2 à 3 mois d'espérance de vie supplémentaires à partir de 60 ans. Aujourd'hui, les Français peuvent espérer vivre jusqu'à 77 ans et les françaises jusqu'à 84 ans. En 1950, selon l'INSEE, l'espérance de vie était de 66 ans.

En 2010, il y a 16 millions de retraités en France, ils seront 18 millions en 2020 et 23 millions en 2050 (soit une hausse de 47%).

Concernant le régime des fonctionnaires et des militaires, cette dégradation est engagée depuis de nombreuses années : depuis 1990, la part du budget de l'Etat consacrée au financement des retraites des fonctionnaires par rapport à l'ensemble des dépenses de l'Etat a progressé de 60 % (9,3 % à 15 % du budget général). Ainsi, en 2009, l'Etat a consacré 34 milliards d'euros au financement des pensions de ses fonctionnaires, ce qui représente plus de la moitié du budget de l'Education nationale (60 Mds E). Avec l'augmentation des départs à la retraite, la part du budget consacré aux retraites des fonctionnaires augmente chaque année de 1 à 2 Mds E supplémentaires. Autant d'investissement qui n'est pas alloué à d'autres mesures prioritaires comme pour l'Education ou la Recherche.

Dans les projections du COR, les régimes de la Fonction publique représentent près de 50 % du déficit de l'ensemble de nos régimes alors que les retraités de la Fonction publique ne représentent que 20 % des retraités.

Par conséquent, dans un esprit d'égalité et d'équité, la réforme des retraites doit ainsi concerner tous les Français, y compris les agents de la Fonction publique. Il s'agit de consolider notre régime de retraite par répartition, en faisant évoluer ses règles, tout en tenant compte non seulement des spécificités de chaque métier, mais également de celles liées aux métiers de notre Fonction publique.

Si la nécessité d'une réforme de notre système de retraite fait aujourd'hui l'objet d'un consensus, différentes pistes sont en cours d'étude quant au contenu de cette réforme.

Les concertations et travaux engagés par le Ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, Eric WOERTH et le Secrétaire d'Etat en charge de la Fonction publique, Georges TRON, ont vocation à définir tant avec les partenaires sociaux qu'avec les différents partis politiques français, les modalités de cette réforme. En ce qui concerne plus particulièrement la Fonction publique, les concertations ont débuté le 22 avril.

L'objectif du Gouvernement est de sauver nos régimes de retraite, dans un principe d'équité, et de trouver aujourd'hui les solutions pour les retraites de nos enfants, tant dans le secteur privé que public, voilà tout l'enjeu de cette réforme.




Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr France.fr

© Ministère de la Décentralisation et de la Fonction publique - 80 rue de Lille 75007 Paris