La remise en question des pratiques professionnelles fait partie de l'ADN de la formation professionnelle

Autres pages | Publié le 19 décembre 2022 | Mis à jour le 26 décembre 2023

Professeur de psychologie à l'Université de Paris Descartes, membre honoraire de l'Institut universitaire de France, Todd Lubart est auteur et co-auteur de plusieurs travaux scientifiques en lien avec la créativité et le développement du potentiel créatif. Un domaine aux connexions multiples avec la compétence et la formation. Ainsi qu’il le rappelle, la créativité est une compétence du 21ème siècle qui s’appuie certes sur des individus, mais également sur la capacité des organisations à l’encourager. La formation en constitue l’un des principaux vecteurs, et la meilleure prise en compte des caractéristiques personnelles et des situations professionnelles est l’occasion de stimuler le potentiel créatif des administrations publiques.

En quoi l'idée de compétence, de savoir agir en situation, est étroitement corrélée à la créativité ?

La créativité peut être définie comme la capacité à produire des réalisations qui sont à la fois originales et adaptées par rapport à leur contexte. Le terme "réalisation" se réfère à tout type de production (une idée, une création d'objet, l'invention d'un procédé), dans tous les secteurs. Bien que la créativité soit le plus souvent associée aux métiers artistiques, littéraires et scientifiques, l'originalité peut s'inviter dans chaque secteur d'activité. Par exemple, un manager peut concevoir une nouvelle manière d'organiser le travail de son équipe, un avocat peut proposer un argumentaire génial, un enseignant peut inventer une activité pédagogique inédite.

La notion de compétence – savoir agir en situation, de pouvoir réaliser l'objectif visé grâce aux ressources disponibles (selon Guy Le Boterf) – met en valeur pour sa part la production de comportements adaptés dans le milieu professionnel.

On peut y voir deux points de connexion avec la créativité. D'une part, les notions de créativité et de compétences s'appuient sur la production d'un résultat adapté, observable et objectivable. Il y a un "output", un résultat que l’on peut évaluer et qui sera apprécié comme plus ou moins adéquat. D'autre part, la compétence peut elle-même impliquer la mise en œuvre de la pensée créative. Bien que la compétence professionnelle soit souvent associée aux acquis (savoir, savoir-faire et savoir-être), il faut aussi faire face aux imprévus, aller au-delà de son expertise cristallisée et la capacité créative devient alors une facette de la compétence professionnelle.

De quelle manière se déroule le processus créatif ? Est-ce quelque chose de naturel ou faut-il le stimuler, l’encourager ?

Le processus créatif peut être défini comme la séquence de pensées et d’actions mise en œuvre lors de la production d’un travail nouveau et adapté. Chaque personne peut engager le processus créatif à sa manière, avec une certaine idiosyncrasie qui contribue en soi à l’originalité des éventuelles productions. Le résultat sera plus ou moins original et adéquat par rapport aux exigences d'une tâche ou d’un problème à résoudre.

Il est fréquent d’identifier plusieurs "moments" dans le processus créatif : (a) l’exploration du thème et de la problématique, (b) la recherche active d’idées qui implique potentiellement la pensée divergente, (c) la synthèse originale d’éléments identifiés, (d) l’évaluation d’idées, (e) la formalisation d’idées et, éventuellement, (f) la promotion des idées dans un cadre social.

Bien que le processus créatif se déroule d’une manière naturelle, on peut le stimuler et l’encourager. Notamment, il existe un ensemble de techniques de créativité qui peuvent aider des personnes à structurer leur processus créatif, et à le développer.
 
La technique la plus connue est celle du brainstorming qui est un ensemble de règles destinées à organiser le processus de recherche d’idées, en favorisant surtout la pensée divergente. En outre du brainstorming, de nombreuses autres techniques existent qui visent des moments spécifiques du processus créatif. La connaissance de ces techniques, couplée avec des entraînements de mise en œuvre, permet de les déployer à bon escient et de booster son processus.

Pourquoi la formation professionnelle permet d'introduire la créativité en situation professionnelle ?

La formation professionnelle tout au long de la vie est par nature un moment propice pour parler de la créativité, parce qu'il n'est pas facile dans le quotidien du travail de pouvoir prendre du recul et développer éventuellement de nouvelles pratiques, de nouvelles pistes de réflexion.

Tellement pris dans le feu de l'action, peu de personnes ont la disponibilité mentale de ne pas suivre leurs habitudes. C'est naturel, dans un contexte connu, de déployer des comportements habituels, acquis au cours des années, ces comportements ayant fait leurs preuves. Cependant, tout le concept de créativité est centré sur la capacité à dégager une nouvelle direction, adopter une nouvelle posture, être en rupture avec le passé, avec le "savoir" bien établi.

Si la formation professionnelle est un moment propice pour appréhender la créativité, c’est parce qu'elle se dote d'un statut particulier notamment dans la fonction publique qui reconnaît un droit à la formation professionnelle aux agents pour, en particulier, se développer professionnellement et personnellement :

  • c'est un moment de "pause" par rapport au travail quotidien ;
  • c'est un temps de réflexion sur les pratiques professionnelles dans un objectif d'améliorer le savoir-faire ;
  • c'est un apport de connaissances liées au métier associé à une opportunité de sortir de sa zone de confort ;
  • c'est un principe que le métier évolue et qu'il n'est pas optimal de rester sur ses acquis.

    
Pour ces raisons, la remise en question des pratiques professionnelles connues et maîtrisées fait partie de l'ADN de la formation professionnelle. La formation professionnelle permet de s'offrir de nouveaux savoirs, de prendre connaissance des innovations liées à son métier, et d'adopter la posture créative d'inventer soi-même des nouvelles solutions, de les mettre en œuvre et de réaliser son soi créatif dans le milieu professionnel.

En quoi l’envoi en formation d’un agent par son manager peut être bénéfique pour l’activité du service ?

Dans l’optique de favoriser la créativité et l’innovation d’un service, il est plus facile d’amorcer le changement par l’introduction des nouveautés grâce à un apport externe. La formation professionnelle est une source reconnue et valorisée de ce type d’apport. L’agent qui participe à une formation professionnelle est exposé lui-même à certaines nouvelles pratiques, mais peut aussi les transmettre à ses collègues, à son service. Il y a ainsi un effet amplificateur parce que l’agent, ayant participé à la formation professionnelle, peut véhiculer de nouvelles idées. L’envoi des agents en formation est aussi un signal du management que le travail est en constante évolution et qu’il faut s’adapter, se mettre à jour et viser l'amélioration continue.

Comment et à partir de quelles modalités pédagogiques stimuler le potentiel créatif des apprenants en formation ?

Le développement de la créativité dans l’ingénierie pédagogique des formations peut s'effectuer par une approche en trois axes :

  • prise de conscience des concepts de créativité et place de la créativité dans chaque métier ; prise de conscience des ingrédients favorables à la créativité (caractéristiques personnelles comme l'ouverture d'esprit et la flexibilité mentale, caractéristiques environnementales du contexte socioculturel au travail) ;
  • apprentissage des techniques de génération et de sélection d'idées et pratique de ces techniques en situation pédagogique (exercices de simulation de recherche d'idées créatives utilisant les techniques de divergence, de flexibilité mentale, de synthèse, d’association forcée, etc.) ;
  • réflexion concernant la manière d'intégrer la créativité dans le travail de chaque apprenant, avec les scenarii de mise en pratique à déployer après la formation. Il s'agit de formuler les objectifs de mise en œuvre de la créativité au sein de l'activité professionnelle de chaque agent ayant suivi la formation professionnelle.

En conclusion, la créativité est une compétence du 21ème siècle qui ne cesse de gagner en valorisation du fait de l'accélération des changements au sein de chaque métier, des apports des innovations technologiques et des challenges présentés par les défis sociétaux, tels que ceux en rapport avec la crise sanitaire (Covid-19).  Comme nous l’avons souligné, la créativité peut s'intégrer dans chaque métier et faire l’objet de formation professionnelle.  

La mise en œuvre du schéma directeur de la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de l’État pour la période 2021-2023 est une occasion d'intégrer la compétence créative dans les formations, de la valoriser par l’ingénierie pédagogique, et de mettre en place des outils de formation à la créativité en tenant compte de la diversité des situations de travail et des facteurs personnels des apprenants.

S’y ajoute la plateforme interministérielle de formation en ligne Mentor, qui vise l’hybridation des formations grâce au numérique tout en maintenant et promouvant la dimension sociale des formations (possibilité, par exemple, d’animer des communautés d’apprentissage en ligne), qui est une formidable opportunité d’introduire la créativité d’une manière innovante dans la formation professionnelle.

Todd Lubart

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information