Le tour extérieur des administrateurs de l’État

Autres pages | Publié le 16 février 2023 | Mis à jour le 12 février 2024

Le tour extérieur des administrateurs de l’État est une voie de promotion interne qui permet l’accès au corps des administrateurs de l’État.

Cette promotion interne prend la forme d’une promotion au choix. Bénéficient de cette promotion les agents inscrits sur une liste d’aptitude, c’est-à-dire ceux que l’administration souhaite promouvoir parmi les agents qui remplissent les conditions fixées par la réglementation

Le recrutement par la voix de liste d’aptitude dit « tour extérieur » est prévue à l’article 4 du décret n° 2021-1550 du 1er décembre 2021 portant statut particulier du corps des administrateurs de l’État.
L’arrêté du 18 octobre 2022 fixant les modalités de l'examen des titres professionnels et de l'établissement de la liste d'aptitude d'accès au corps des administrateurs de l’État définit les modalités de cette procédure qui se déroule en deux temps : une présélection ministérielle et une sélection interministérielle.

À l’issue de la sélection, la procédure d’affectation s’exerce selon une logique d’adéquation entre des profils (compétences et aspirations des lauréats) et des postes (offerts par les recruteurs).

Peuvent présenter leur candidature à cette procédure :

  • Les fonctionnaires titulaires d'un corps de catégorie A ou assimilé de l'État, ou accueillis en détachement dans un corps de catégorie A ou assimilé de l'État, ainsi que des fonctionnaires et agents en fonctions dans une organisation internationale intergouvernementale justifiant dans les deux cas, au 1er janvier de l'année considérée, de huit ans au moins de services effectifs dans un corps ou un emploi de catégorie A ou assimilé ;
  • Les administrateurs des finances publiques adjoints justifiant de deux ans de services effectifs dans le grade ;
  • Les attachés économiques justifiant au 1er janvier de l'année considérée de quatre ans de services en qualité d'attaché économique principal ou les fonctionnaires de catégorie A justifiant au 1er janvier de l'année considérée de quatre ans de services dans un grade comportant un indice maximum au moins égal à l'indice le plus élevé du grade d'attaché économique principal, justifiant d'une expérience professionnelle à l'étranger dans les domaines économique, financier ou commercial ;
  • Les administrateurs adjoints du Conseil économique, social et environnemental, justifiant de huit ans d'ancienneté en qualité de fonctionnaire de catégorie A ;
  • Les fonctionnaires appartenant aux corps énumérés à l'article 1er du décret n° 69-222 du 6 mars 1969 relatif au statut particulier des agents diplomatiques et consulaires et classés dans la catégorie A prévue à l'article 29 de la loi du 11 janvier 1984 susvisée et justifiant d'au moins huit ans de services publics. Les agents du corps des traducteurs du ministère des affaires étrangères qui remplissent les conditions prévues à l'alinéa précédent peuvent également bénéficier de ces nominations. Les secrétaires des affaires étrangères, les attachés des systèmes d'information et de communication et les traducteurs du ministère des affaires étrangères doivent en outre appartenir au grade de principal depuis au moins quatre ans.

 

Formation des administrateurs de l’État recrutés par cette voie

Les administrateurs de l’État stagiaires recrutés par cette voie suivent une période formation à l’Institut national du service public préalable à la titularisation dans ce corps : le cycle supérieur de perfectionnement des administrateurs (CSPA)

Celui-ci est rénové à compter de 2024. Les nouvelles modalités de cycle sont décrites par l’arrêté du 12 décembre 2023 fixant l'organisation et le fonctionnement du cycle supérieur de perfectionnement des administrateurs de l'État stagiaires.

Le CSPA comprend 2 phases :

1/ une phase de perfectionnement composée : 

  • d’une période continue de formation : les stagiaires bénéficieront d’enseignements regroupés en modules thématiques organisés sous forme de conférences et de travaux, individuels ou collectifs ;
  • d’un stage d’une durée comprise entre six et huit semaines pouvant se dérouler en administration centrale, dans un service déconcentré ou un établissement public de l’État.

2/ une phase d’approfondissement et de consolidation composé de séquences de formation collective et de séquences d’accompagnement individualisé. 
Pendant 6 mois après la prise de poste, les stagiaires bénéficieront de séquences de formation de deux à trois jours par mois. Les administrateurs stagiaires devront choisir entre plusieurs modules en fonction de leurs besoins spécifiques. L’objectif est de développer la posture du cadre supérieur de l’État. 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information