Le traitement indiciaire brut

Autres pages | Publié le 16 septembre 2022 | Mis à jour le 22 juin 2023

La rémunération des agents publics est composée d’une rémunération de base auxquelles peut s'ajouter des primes et indemnités.

La rémunération se compose notamment d'un traitement indiciaire (appelé également traitement de base) calculé en fonction d'un indice majoré.

Il est calculé en fonction de la valeur du point d’indice.

Pour un fonctionnaire

La progression de carrière est un principe garanti par le statut général, pour tous les fonctionnaires titulaires.
La carrière des fonctionnaires titulaires est régie par la notion de grade et par la grille de rémunération du corps d’appartenance de l’agent.
Tous les fonctionnaires appartiennent à un corps ou cadre d’emplois, qui est divisé en plusieurs grades, variant entre 2 et 4 grades (principalement 3). Chaque grade est lui-même divisé en échelons. A chaque échelon est associé un indice de rémunération, qui permet de calculer la rémunération de base de l’agent, son « traitement indiciaire »

Le traitement indiciaire dépend du grade et de l'échelon détenu dans ce grade.
Chaque grade comprend un nombre d'échelons fixé par décret.
À chaque échelon correspond un indice brut (IB).
À chaque indice brut, correspond un indice majoré (IM)
C'est l'indice majoré (IM) qui sert au calcul de votre traitement indiciaire.

Pour un contractuel

La rémunération se compose également d'un traitement indiciaire fixé par l’administration employeur.
Pour fixer le traitement indiciaire, l’administration tient compte des fonctions, de la qualification requise pour les exercer, de votre qualification et de son expérience.
Le traitement indiciaire est calculé en fonction d'un indice majoré déterminé par l’administration.

D’autres éléments sont également intégrés à la rémunération de base du fonctionnaire :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et Abonnez-vous à notre lettre d’information